Décollecte du livret A en février

Les français ont continué de déserter les livrets A au mois de février 2016. Après plus d’une année de décollecte spectaculaire, le livret défiscalisé continue sur sa lancée en ce début d’année. En effet, en février, les épargnants ont retiré près de 510 millions d’euros de leur livret A. Depuis le début du mois de janvier, ce produit d’épargne a ainsi perdu 1,32 milliard d’euros. Il en va de même pour le Livret de Développement Durable qui a quant à lui enregistré une décollecte d’environ 120 millions d’euros au mois de février, ainsi qu’une décollecte de 320 millions d’euros en février. C’est en raison du taux d’intérêt de ces deux livrets défiscalisés que les épargnants retirent leur argent. En effet, leur rendement est passé à 0,75%, un seuil historique qui est jugé beaucoup trop faible par les français. Ces derniers se rabattent donc sur d’autres placements pour faire fructifier leur épargne.

Les placements alternatifs

Étant donné la faible rémunération du livret A et du LDD qui ne devrait par ailleurs pas s’améliorer à l’avenir, les épargnants français choisissent donc d’autres produits d’épargne pour y placer leur argent. C’est notamment l’assurance-vie qui tire son épingle du jeu en enregistrant des dépôts de plus en plus importants. Ce placement a en effet l’avantage de proposer un rendement bien plus intéressant et s’avère entièrement sécurisé si les épargnants optent pour des fonds en euros. Le PEL est lui aussi un placement qui attire de plus en plus d’épargnants en raison de sa rentabilité intéressante. Dans une moindre mesure, les Super-livrets ont eux aussi de plus en plus la cote. Il s’agit des livrets d’épargne qui sont proposés par les banques en ligne, comme BforBank, eLCL ou encore la banque en ligne de BNP Paribas : La Net Agence. Ces produits d’épargne séduisent les épargnants dans la mesure où ils permettent de profiter de taux de rémunération avantageux, notamment grâce au taux promotionnels que proposent la part des banques en ligne et qui atteignent facilement les 3%.